Une mobilisation sans précédent

Un nombre croissant d’usagers, de citoyens et de commerçants locaux sont exaspérés de la situation actuelle de la Station Mont-Sainte-Anne; cette insatisfaction est palpable depuis plusieurs années. Les accidents de la télécabine au cours de l’hiver 2020 ont sans doute exacerbé l’inquiétude parmi les skieurs alpins mais force est de reconnaître que la grogne est plus profonde et qu’elle est dirigée d’abord et avant tout vers la gestion de la Station, depuis trop longtemps.

L’automne 2020 aura été un moment charnière pour la mobilisation locale et régionale en faveur de la pérennité du Mont-Sainte-Anne. La création de l’OBNL Les Amis du Mont-Sainte-Anne est née d’un noyau de gens d’affaires de la région qui en sont venus à la conclusion que sans une impulsion locale, concertée et soutenue, les infrastructures de la Station sont vouées à continuer de se détériorer. Au même moment, plus de 2,200 personnes ont signé une pétition pour réclamer des opérations sécuritaires et une tarification adaptée au contexte d’incertitude entourant les infrastructures de la montagne. Pour ajouter à cette mobilisation, plus de 1,800 personnes ont spontanément joint la page Facebook Dynamisons le MSA! pour faire état de leur insatisfaction et, surtout, échanger des idées qui permettraient de stimuler le développement de la Station.

La mobilisation s’accentue! Les AdMSA comptent maintenant plus de 500 membres, dont quelque 60 donateurs majeurs. L’OBNL vise à canaliser la détermination de la communauté à changer les choses. Voici ce qu’on exige, à court terme: modernisation et qualité des infrastructures, excellence opérationnelle et services-clients. Les appuis se multiplient et le groupe a offert son entière collaboration à la Société des établissements de plein-air du Québec (SÉPAQ) qui gère les ententes avec Resorts of the Canadian Rockies (RCR).

Dans l’immédiat, l’urgence est justifiée notamment par les enjeux de sécurité entourant les équipements de ski alpin. Les AdMSA exigent que tous les usagers de la Station Mont-Sainte-Anne puissent skier en toute sécurité et bénéficier d’un produit adéquat dans les circonstances actuelles.

Les Amis du Mont-Sainte-Anne ont par ailleurs salué le geste du Gouvernement du Québec en avril 2021 concernant le secteur Est du parc MSA, mieux connu par la station de ski de fond du rang St-Julien. Par voie de communiqué, le gouvernement a annoncé qu’il entamait “ dès maintenant des procédures juridiques visant à reprendre temporairement la propriété des terrains du pourtour de la montagne qui n’ont pas été acquis. Ces terrains servent notamment aux activités de ski de fond, de vélo de montagne et de camping. ” L’objectif de l’État est clair: mettre un terme dès maintenant à l’entente de gestion du secteur Est, c’est-à-dire bien avant son échéance prévue en 2029. Nul doute, ce geste du Gouvernement envoie un signal à RCR à l’effet que la situation de non investissement est inacceptable et que le bris de confiance est irrémédiable. À l’issue du litige juridique occasionné par la contestation entamée par RCR, ceci viendra mettre un terme à la gestion du Secteur Est par RCR. Bien qu’il soit impossible de savoir quand cette avancée sera complétée, un groupe de personnes issues de la communauté est déjà prêt à prendre le relai de façon structurée et dynamique, par le biais d’un OBNL qui inclura les élus locaux, les clubs de ski de fond, vélo, randonnée, etc.

Laisser un commentaire